retour
à la liste
image description

En quoi la protection des personnes majeures vulnérables constitue-t-elle un enjeu de société ?

Une thématique forte du Congrès des Notaires 2020

Que retiendra-t-on du Congrès si ce n’est le mot d’ordre voulu par tous « Mobiliser les pouvoirs publics sur l’urgence de mieux protéger les majeurs les plus vulnérables ».Dans une situation actuelle qui risque de devenir chaotique avec le temps, la protection des personnes majeures vulnérables est devenue une véritable nécessité. Alors comment agir ? Comment protéger ces majeurs ? Comment les aider ?

La première pierre à poser serait sans doute d’investir dans le métier de mandataire. Selon une étude, de par son activité, le mandataire va notamment agir sur plusieurs domaines liés à la protection des majeurs comme l’entrée non choisie en institution ou encore éliminer la maltraitance financière. À travers le Congrès, les professionnels ont donc réaffirmé le rôle primordial que doit tenir le mandataire auprès des personnes vulnérables, un rôle permettant de maintenir le lien social et l’accès aux droits notamment.

En l’absence de ces professionnels, les chiffres sont marquants. Pour en citer quelques-uns, il est estimé que près de 71 000 personnes âgées ou en situation handicap passeraient sous le seuil de pauvreté en raison des droits sociaux non acquis ou perdus. Autre chiffre marquant, plus de 80 suicides et 700 tentatives sont recensés parmi les personnes avec une vulnérabilité liée à l’âge ou à un trouble psychique. 

La balle est dans le camp des politiques

Les projecteurs sont tournés sur les membres politiques. À travers la perspective du projet de loi de finances 2021, mais aussi sur la Loi Grand Âge, les auteurs de l’étude en attendent donc beaucoup. Par ailleurs, au vu de la situation actuelle, les membres de l’étude affirment qu’il faudra procéder à un recrutement de 2000 professionnels pour accompagner les personnes à protéger. Ce n’est pas la seule revendication puisqu’ils réclament aussi une revalorisation de leur profession à hauteur de 300€ bruts par mois, tout en obtenant un diplôme spécifique de façon à être reconnus au sein des conventions collectives. 

Enfin, la dernière revendication a pour but de créer un délégué interministériel dédié à la protection juridique des majeurs ainsi qu’un Observatoire national.

Plus d'informations sur le sujet ici.

Derniers biens immobiliers

Maison, appartement, garage, parking, terrain...
Nous recherchons votre futur "chez-vous" dans toute la métropole lilloise
Voir tous les biens

L’étude
vous accueille
794 Avenue Jean Jaurès à RONCHIN

Coordonnées GPS
50.610517,3.075371
133 rue du Faubourg
de Douai, LILLE